Cocooning dans les arbres





Qui n'a jamais rêvé de pouvoir s'extraire du monde tout en le surplombant ? Ou de pouvoir prendre un temps pour soi dans la nature tout en bénéficiant d'un certain sentiment de confort et de sécurité ? Trois designers ont fait de ce rêve une réalité. Alex Shirley Smith pour les excursions sauvages et le collectif Otco (deux jeunes architectes polonais) pour le retrait dans la ville.



Tentsile, la tente suspendue





La tentsile est une toile de tente modulable située à mi chemin entre le hamac, la toile de tente et la plateforme de suspension. Conçue en des matériaux à la fois souples et ultra résistants elle permet d'installer son séjour en hauteur en la tendant entre trois arbres.


Fini donc les soucis liés à l'installation sur des sols peu propices (sol mouillé, branchages, ronces...), fini également la peur des intrusions animales nocturnes (loup, sanglier, serpent, scorpion...) Nous accédons dans les airs par une petite échelle de corde à un espace confortable qui nous permet en même temps de profiter d'un large champ de vision et d'une connexion optimale au paysage.





Les bords de la tentsile et le filet moustiquaire sont conçus pour laisser entrer le maximum de lumière et offrir une vue à 360 degrés. La toile moustiquaire protège également des légères intempéries. En cas de fortes pluies ou pour ceux qui la nuit, préfèrent jeter un voile sur leur abri, les toiles sont équipés d'une couverture imperméables et opaque avec une protection oscillant entre 5000 et 8000 Schmerber.





Enfin, et c'est une des choses amusantes avec les tentsiles, les toiles de tente sont combinables entre elles de sorte de pouvoir créer des maisons à étages ou des villages suspendus. Pour un coût plus dérisoire, les invités peuvent également suspendre leur propre hamac sous la toile de tente principale, permettant par exemple de passer d'un couchage de 3 à 6 personnes.


Une tente de 3 personnes pèse 11kg, ce qui est assez lourd, mais reste une option valable pour le trek dans la mesure où les randonneurs se répartissent les charges dans 3 sacs à dos. La tente suspendue 1 place pèse 2 kilos, l'option légèreté et multiusage parfaite. A noter que toutes les tentsiles peuvent aussi être montées au sol, et que la plus haute de la gamme (Universe 5 personnes) peut également flottée sur l'eau.





Tentsile est une marque respectueuse de l'environnement, engagée dans des programmes de plantation d'arbres, de neutralité carbone et de recyclage de ses matériaux.



Le Tree Hopper ou Arbre kangourou





L'arbre cocon ou arbre kangourou est une structure en escalier qui épouse le tronc et les mouvements de l'arbre et est composé d'une quinzaine de petits cocons ou alvéoles de ruche. Cette structure a été pensé pour les gros arbres des parcs londoniens et permet aux citoyens de se reposer dans les arbres.


Conçue selon la suite de Fibonacci et inspiré du biomimétisme, cette architecture hôte s'intègre en toute harmonie dans le paysage. Elle n'abime pas non plus le tronc. Elle est simplement adossé au géant végétal, émanant un message symbolique fort : "dans sa bienveillance la Nature soutien l'Homme, l'Arbre le porte en son sein et lui donne appui sur ses épaules de géant." Ainsi dans l'arbre kangourou il est possible de retrouver une sorte de cocon maternel pour se retirer du stress de la ville ou pour faire la sieste.


Les inventeurs sont partis d'un constat à la fois psychologique et écologique : en ville il est difficile de se soustraire au regard d'autrui et de se retrouver seul(e) avec soi même. Même en se rendant dans un parc et en cherchant un espace calme, vous aurez toujours un peu de passage, et ne trouverez pas forcément d'espace assez naturel pour vous ressourcer. Une grande partie de la population préfère donc rentrer chez elle entre le travail et la sortie amicale, le rendez vous chez le dentistes ou le rendez vous à l"école pour aller chercher les enfants. Il en résulte à la fois une pollution due à l'usage des voitures et des embouteillages et une fatigue pour le citoyen qui passe une partie de sa journée dans les transports.

La possibilité de se retirer dans un cocon, qui plus est avec la possibilité de profiter d'un paysage naturel, offre cet espace de régénération nécessaire.


Sur le plan pratique, les questions relatives à l'hygiène sont résolues de la sorte : les cocons sont des tentes gonflables personnelles. Chacun peut acheter dans le commerce son cocon et venir l'installer sur une place vacante dans la structure. A la manière des matelas gonflables d'intérieur, il suffit de brancher sa tente gonflable sur une prise pour que celle-ci remplisse automatiquement l'espace d'un cocon.

Le matelas est intégré dans la tente, il y a également dans chaque coque un espace de rangement pour les affaires personnelles et une prise pour recharger son téléphone ou tout autre appareil électrique.





Enfin, un effort très important a été fait sur le confort climatique, la luminosité et l'amplitude de vision pour une connexion forte à la nature environnante.

Les coques servant à accueillir les cocons se composent de trois éléments :

- Une première coque en polyester ultra résistant

- Un cadre plus flexible en fibres de carbone

- Une couche extérieure transparente en ETFE, un matériaux semi cristallin parfois utilisé comme alternative au verre




Seuls petits bémols à mon sens, les inventeurs ne précisent pas dans quel matériaux est fait la structure principale, une structure métallique serait gênante pour l'électromagnétisme de l'arbre, une structure en fibres de carbone ou polyester et bois serait plus adaptée, mais la question de recyclage des fibres de carbone reste en suspens.

Les arbres kangourous possèdent également le wifi ce qui alimente un paradoxe pour des cocons censés offrir une ilots de déconnexion urbaine. Si les citoyens utilisent les cocons pour regarder des films, aller sur facebook ou finir leur travail de bureau, ils ratent l'opportunité de réellement relâcher la pression et de se recentrer. Par ailleurs les ondes wifi, comme le bruit généré par les activités numérique des "voisins", risquent de gêner ceux qui veulent dormir ou simplement se trouver au calme.


Les arbres cocons devraient prochainement voir le jour à Londres et Puerto Rico


C++


Notes sur le copyright :

SolidEre UniVers autorise les internautes à republier le début de nos articles avec un lien vers notre site pour "lire la suite". En revanche, nous n'autorisons pas la republication des articles en entier. Merci!


Sources et crédits photos :


https://www.tentsile.com/blogs/news/how-to-create-the-famous-tentsile-stack


https://cargocollective.com/otco/filter/new-public-city-infrastructure/TREE-HOPPER