Show More
Partenaires
Playlists SolidEre UniVers

Le béton armé...désarme les animaux marins

 

Bien que je n’ai jamais aimé le béton et que je l’ai toujours trouvé laid et froid, je n’avais jusque là pas d’arguments sérieux à son encontre. Cela jusqu’à ce que je regarde la vidéo du Professeur Feuillage sur la disparition des réserves mondiales de sable marin. J’ai alors appris d’une part que le sable marin disparaît, mais aussi que nous extrayons du sable des profondeurs avec tous les petits organismes qui s’y trouvent pour fournir les grandes industries de la construction en béton…

 

Crédit : Greg Grimes

 

 

D'après les études qu'évoquent le Professeur, le béton est composé d'un peu de ciment et jusqu’à 80 % de sable. Or le seul le sable des fonds marins est le seul à possèder l'adhérence nécessaire pour former du béton.

 

Six milliards de tonnes de béton sont coulées chaque année, et deux tiers des bâtiments de la planète sont en béton ! Alors on imagine la quantité de sable extraite des océans..la construction d’une seule maison nécessite 200 tonnes de sable !

En france, c'est 7 millions de tonnes qui sont puisées chaque année dans l’Atlantique et dans la Manche et 95 % de ce sable est destiné à la fabrication du béton.

 

 

Professeur feuillage  : https://www.youtube.com/watch?v=R8qlhSIWVMY

 

 

 

L'opération qui consiste à extraire le sable, "le dragage", est par ailleurs en lui même une double plaie écologique. Les sabliers draguent à environ 30 mètres de profondeur et à l'aide d'une sorte de paille géante aspirent environ 400 000 mètres cubes de sable par jour: Par ce processus ils aspirent également "le tout venant", c'est à dire, tout l'écosystème vivant dans le sable ou à sa surface.. 

 

Seconde catastrophe, l’eau est ensuite évacuée à l'arrière du bateau avec toute une série de microparticules résiduelles, relâchant ainsi dans les eaux claires une sorte de bouillie nuageuse ultra néfaste à toute vie marine.

 

 

 

 

Parfois ce mode d’extraction remet en suspension des polluants dans l’eau comme les métaux lourds qui étaient captés par les sédiments des fonds marins.

 

 

 

Crédit : Bruno Corpet. -  Drague en activité dans le port de Lorient

 

 

Les animaux perdent aussi leur site de reproduction et de ponte

 

 

Crédit : Doug Finney.et  Στέλιος Δ

 

 

Oui, les réserves de sable disparaissent et, surtout, tout l'écosystème qui l'habite. Cet écosystème qui est à la base de la nourriture des petites espèces, eux même à la base de la nourriture des espèces de taille plus importante, et ainsi de suite sur toute la chaine alimentaire marine. Ce n’en étaient pas assez de la pollution des mers par les centaines de tonnes de pesticides et de produits chimiques qui s’y déversent chaque année, des cétacées qui ne se reproduisent plus, des centaines d’espèces menacées par la surpêche ou la destruction de leur habitat ! Si les fonds marins se vident de leur substance à cause de l’extraction du sable, les animaux de surface ne pourront pas subsister non plus.

 

 

Crédit : Rivigan



Vous êtes vous déjà fait la réflexion qu’en habitant dans une maison en béton vous participez à la disparition des espèces marines ?

 

Vous êtes vous déjà trouvé au milieu d’un aquarium géant ? Dans ce monde merveilleux où tout glisse, tout semble en apesanteur.

Le béton armé lui écrase, alourdit, opprime et enferme. Entre quatre murs nous vivons dans un monde lourd et nous avons détruit la beauté gracieuse des espèces marines qui coordonnent leur danse au rythme du courant.

 

C++

Please reload