Show More
Partenaires
Playlists SolidEre UniVers

Le mystère des échouages de baleines élucidé

 

 

 

En 2012 est apparu un faux documentaire sur Animal Planet qui a berné plusieurs millions d’internautes, mais certaines mesures, elles, étaient bien réelles. Le faux, réalisé par des acteurs professionnels avait pour titre « Mermaids : The Body Found » et a fait un tel émoi que le NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration des Etats Unis) a dû publier une annonce officielle affirmant qu’a ce jour « aucune preuve de l’existence des sirènes n’a jamais été trouvé ».

 

 

 

 

 

Mais ce documentaire avait obtenu sa crédibilité en commençant par évoquer des faits réels, et des mesures étonnantes effectués par le NOAA, qui elles, n’ont visiblement retenues l’attention de personne. Ces mesures n’affirmaient pas l’existence de sirènes mais le fait que lors des échouages de baleines, des signaux de puissants sonars ont parallèlement été enregistrés dans les fonds marins.

 

 

Comme le fait remarqué la rédactrice d’Huffington Post, dans son article « Mermaids on Animal Planet : What’s myth, what’s real »? Ce dont nous pouvons être sûr c’est que «Les sonars militaires tuent toutes les espèces de baleine en nombre croissant » et que « ces vibrations sonores de très hautes intensités, désormais testées au dessus des 230 décibels, sont si horriblement fortes et traumatiques qu’elles peuvent rompre les tissus biologiques, causant la brisure des os du tube auditif et des hémorragies cérébrales. Les cétacées essaient d’échapper à ce trauma sonore en remontant trop rapidement à la surface. Ils meurent de la maladie des caissons ».

 

 Crédit : Charlie Stinchcomb

 

 

Ken Balcomb, chercheur spécialiste des baleines parle « d’holocauste acoustique » et la réelle question que l’on peut se poser est peut être, demande Brenda Peterson « Pourquoi continuons nous à autoriser la Navy à faire résonner ces tests soniques létaux et détruire les mêmes océans que nous sommes sensés protégés ? »«  Nous ne semblons pas beaucoup prêter beaucoup attention quand nos dauphins et baleines s’échouent sur les plages en raison de sonars militaires mortels, mais nous sommes tout ouïe quand des créatures marines semi humaines, donc comme nous, meurent également ».

 

 

 

 

Crédit  : Defense images

 

 

"HMS Middleton is pictured transiting the Strait of Hormuz"

 

"HMS Middleton, Mine Countermeasures Vessel (MCMV), detects, investigates, and destroys sea-bed threats with the use of high powered sonar, remote underwater vehicles and divers." citation textuelle de la Navy

 

 

 

 

 

 

 

« Quand la plupart des grands médias, y compris The New York Times et The Guardian, et le Conseil de Défense des Ressources Naturelles (NRDC) protestent tous contre ce que les militaires appellent « les dommages collatéraux » dans nos océans, il est temps d’y prêter attention. Contrairement à tous les documentaires et articles sur les ravages des sonars militaires, il fallait peut être ce programme ludique et divertissant d’Animal Planet pour apprendre au grand public ce qu’il se passe sous l’eau « loin de notre vue, et loin de nos esprits ».

 

Crédit : Sylke Rohrlach

 

 

L’article de Brenda Peterson :

http://www.huffingtonpost.com/brenda-peterson/mermaids-on-animal-planet_b_3321506.html

 

Interview du NRDC ( National Resources Defense Council) :

https://www.scientificamerican.com/article/does-military-sonar-kill/

 

 

C++

 

 

 

 

Please reload